Ultimate magazine theme for WordPress.

MOUCTAR BAH: l’accréditation annulée

79

On avait cru que la Haute autorité de la communication (HAC) s’en tiendrait à l’audition de notre confrère, correspondant de Radio France international (RFI). Eh bien, non! L’instance en charge de la régulation du secteur des médias en Guinée est allée plus loin, beaucoup plus loin. Saisie par le ministère de la Défense qui reproche à Mouctar Bah d’avoir porté atteinte à son image, la HAC réagit en annulant l’accréditation du correspondant de RFI. De sa part, une nouvelle accréditation ne sera « examinée qu’en février 2019 ». Mais il n’y a pas que le journaliste qui en prend pour son grade. RFI aussi est mise en demeure et elle est sommée de publier le droit de réponse du ministère de la Défense.

On rappellera que la mésaventure de Mouctar Bah est partie du reportage qu’il avait fait au sujet des deux derniers jeunes tués à Wanindara, dans le cadre d’un appel à la ville morte qui avait été lancé par l’opposition républicaine. Dans ce papier, évoquant des sources proches de la famille des victimes, il imputait à l’armée et notamment à des bérets rouges la rafale mortelle. Et c’est ce que les autorités de l’armée guinéenne n’auront pas apprécié. Elles reprochent à notre confrère de n’avoir pas recoupé les informations en prenant attache avec l’armée. Ce à quoi le journaliste répond qu’il avait en vain essayé de joindre des sources au sein de l’armée. Et que dans l’urgence de la diffusion de l’information, il a envoyé le papier. Eh bien, l’argument n’a décidément pas convaincu la HAC.

Prière de trouver ci-après la décision de la HAC

Decision-de-la-HAC-concernant-Mouctar-Bah

Boubacar Sanso BARRY

Print Friendly, PDF & Email

sanso@ledjely.com, admin@ledjely.com
Tel : 628 10 87 62

commentaires