Ultimate magazine theme for WordPress.

Nouvelle donne – L’extrême droite signe son retour en Espagne

39

En entrant en force pour la première fois dans un Parlement régional, en Andalousie, l’extrême droite, quasi absente du paysage depuis la mort de Franco, a rebattu les cartes sur la scène politique espagnole. Premier test électoral depuis l’arrivée du socialiste Pedro Sanchez à la tête du gouvernement espagnol en juin, ces élections anticipées dans la région la plus peuplée d’Espagne et fief du parti socialiste, ont provoqué dimanche un «tremblement de terre» qui «change le panorama politique national», juge El Pais, le plus grand quotidien généraliste du pays.

Et ce à l’aube d’une année électorale extrêmement chargée en 2019 avec les européennes, les municipales et les régionales le 26 mai, ainsi que de très probables élections législatives dans l’année, Pedro Sanchez dirigeant un gouvernement minoritaire. Né en 2013, Vox, dirigé par Santiago Abascal, est le premier parti d’extrême droite à obtenir des sièges dans un Parlement régional depuis le rétablissement de la démocratie à la mort du dictateur Francisco Franco en 1975. Avec douze députés, il pèsera dans la formation de la majorité parlementaire dans la région méridionale d’Andalousie. Le Parti Populaire (droite) et Ciudadanos (centre droit) n’ont pas exclu une alliance avec Vox.

L’Espagne n’est plus une exception

Pedro Sanchez a assuré sur Twitter que «les résultats en Andalousie renforçaient [son] engagement à défendre la Constitution et la démocratie face à la peur». «Nous avons bien reçu le message adressé par les citoyens», a affirmé sur Twitter la présidente socialiste de la région Susana Diaz. «Maintenant il s’agit d’empêcher que le gouvernement d’Andalousie ne soit à la merci d’un parti extrémiste, sexiste, homophobe et raciste», a-t-elle souligné.

«Nous avons cessé d’être une exception en Europe», un continent faisant face à une poussée de l’extrême droite, souligne Fernando Vallespin, professeur de sciences politiques à l’Université autonome de Madrid. Et, selon les analystes, le phénomène Vox va s’amplifier sur la scène nationale. Le parti «est entré par la grande porte en Espagne» et «va commencer à monter rapidement dans les sondages au niveau national», estime Pablo Simon, de l’université madrilène Carlos III. «La Reconquista (allusion à la reconquête espagnole sur les musulmans entre les VIIIe et XVe siècles) commence en terre andalouse et va s’étendre à toute l’Espagne», a affirmé pour sa part la formation d’extrême droite dimanche soir.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires