Ultimate magazine theme for WordPress.

N’ZEREKORE : la dégradation du réseau routier suscite de la colère

11

En Guinée le réseau routier continue de faire parler de lui en cette période des grandes pluies. Après l’affaissement de plusieurs ponts à travers le pays, aujourd’hui c’est la région forestière qui risque de se voir couper du reste du pays. En effet, les axes Macenta-Gueckédou, Beyla-Kérouane et N’zérékoré-Yomou sont dans un état de dégradation très poussée. Une situation qui engendre d’énormes conséquences et qui pousse l’Union régionale des jeunes pour la paix et le développement en Guinée forestière à interpeller les autorités guinéennes.  C’était à la faveur d’un point de presse tenu dans l’enceinte de la salle de délibération de la mairie de N’zérékoré, le vendredi 7 août 2018.  

La traversée de la route Gueckédou-Kodembadou, long de 42 km, est un véritable parcours de combattant pour les usagers en cette période de grandes pluies. Les véhicules en partance pour la capitale Conakry y passent plusieurs jours dans la boue avant de se frayer un chemin. Toutes choses qui génèrent chez les passagers un sentiment de frustration. Au plan économique, ces difficultés liées au transport affectent la circulation des biens dont des denrées alimentaires dont la région est productrice.

Aussi, l’Union régionale des jeunes pour la paix et le développement en Guinée forestière sort de son silence et demande aux autorités qu’elles fassent face au réseau routier de la région. Selon son vice-président, Germain Maomou, la région forestière est aujourd’hui littéralemetn coupée du reste de la Guinée, suite à la dégradation des routes Macenta-Gueckédou, Beyla-Kérouane et N’zérékoré-Yomou. Les produits périssant en cours de route, il s’en suit, selon lui que les denrées de première nécessité sont rares et chères et à cela s’ajoute la souffrance de nos populations. A la lumière de ces conséquences, le vice-président de l’Union régionale des jeunes pour la paix et le développement en Guinée forestière interpelle les autorités régionales, le gouvernement et le ministère des travaux publics en particulier d’en faire une préoccupation.


Suivre la déclaration ci-dessous

DECLARATION POINT DE PRESSE 1

Niouma Lazare Kamano correspondant régional pour www.ledjely.com

Contact : 622783505

Print Friendly, PDF & Email
commentaires