Ultimate magazine theme for WordPress.

Paris en ligne – Le Luxembourg lié à un coup de filet antimafia

42

La direction nationale antimafia italienne a coordonné, mercredi, un vaste coup de filet contre des familles mafieuses actives dans les paris en ligne, saisissant des biens en Italie et à l’étranger pour environ 1 milliard d’euros. 800 policiers ont été mobilisés pour arrêter 68 personnes, soupçonnées d’être des membres importants de clans mafieux des Pouilles, de Calabre et de Sicile qui se partageaient le marché, ou des entrepreneurs complices et des prête-noms. Le système très organisé se servait de plates-formes informatiques d’entrepreneurs du secteur qui avaient mis à la disposition des clans mafieux un circuit parallèle illégal.

Selon l’AFP qui cite un communiqué de la direction nationale antimafia, des biens et de l’argent liquide ont ainsi pu être saisis au Luxembourg mais également au Royaume-Uni, en Roumanie, en Serbie, en Suisse, en Autriche, en Allemagne, en Albanie, à Malte, ainsi que sur les îles de Man, de Curaçao (Antilles hollandaises), de Sainte-Lucie (îles Vierges britanniques) et des Seychelles. Nous ignorons les détails des saisies au Grand-Duché.

Coopération judiciaire de l’UE

La direction nationale antimafia estime que le volume des paris en ligne mis à jour, en particulier sur des événements sportifs, est supérieur à 4,5 milliards d’euros. L’argent gagné frauduleusement était réinvesti dans du patrimoine immobilier et des placements financiers à l’étranger effectués par des personnes, fondations et sociétés servant de prête-noms. Les enquêteurs ont fait appel à Eurojust, l’unité de coopération judiciaire de l’UE, et particulièrement aux autorités judiciaires de Serbie, de Suisse, des Pays-Bas et du Royaume-Uni.

En Italie, ces saisies ont concerné sept régions du sud au nord, dont la Lombardie (Milan) et la Toscane. Les personnes arrêtées sont sous le coup de divers chefs d’accusation: association mafieuse, transferts frauduleux de valeurs, recyclage d’argent, collecte illégale de paris en ligne ou encore soustraction frauduleuse de prélèvements fiscaux sur les gains.

(nc/L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires