Ultimate magazine theme for WordPress.

PROTOCOLE : les enseignants s’engagent…

91

A l’issue de la signature, hier, du protocole d’accord entre le SLECG et la partie gouvernementale la grève des enseignants, déclenchée le 3 octobre dernier, a été suspendue.  Et dans la foulée de cette signature, quelques enseignants, plutôt joyeux, promettent de combler le retard accumulé. Ils l’ont dit au micro de notre reporter : 

Amara Mansa Doumbouya, membre du Bureau exécutif du SLECG

Nous allons rattraper le temps perdu

 ‘’C’est un sentiment de joie doublé d’une satisfaction. Depuis un bon moment on s’attendait à cela. Donc, je crois que le gouvernement a compris qu’on se battait pour une cause noble. Vous-même vous voyez que c’est l’enthousiasme qui règne dans cette salle. Et nous allons nous battre pour rattraper le retard perdu’’ 

Lamine  Soumah, cellule de communication du SLECG

Dès ce vendredi, nous serons en classe

‘’C’est un ouf de soulagement pour l’école guinéenne, les parents d’élèves, les élèves, bref toute la Guinée. Franchement avec cette signature, c’est une joie chez les enseignants. Et dès ce vendredi matin, nous serons en classe pour continuer le combat qui est celui de donner une éducation digne de nom aux enfants de Guinée.…. ‘’ 

Soumah Houssein professeur de Biologie au lycée 1er mars

Nous allons respecter tous les points du protocole

‘’ Je suis très content et je pense que c’est la Guinée qui a gagné.  Vous savez que si le professeur demande l’amélioration de ses conditions de travail et que le gouvernement accepte, nous ne ferons que le remercier. Nous allons respecter tous les 12 points du protocole, surtout en ce qui concerne le rattrapage des cours perdus pendant les trois mois’’. 


Mariama Dalanda Bah, enseignante à l’école primaire de Bonfi

Nous sommes sortis victorieux

‘’Nous sommes très contents ! Nous sommes sortis victorieux, parce qu’en plus du gel des salaires, ils parlaient de la radiation et aujourd’hui avec ce protocole, on se féliciter du résultat de notre combat. C’est un ouf de soulagement pour nous.  Nous sommes prêts à dispenser les cours même les dimanches pour rattraper le temps perdu’’.

Propos recueillis par Balla Yombouno

Print Friendly, PDF & Email
commentaires