Ultimate magazine theme for WordPress.

Qualcomm accuse Apple d’avoir volé ses secrets de fabrication au profit d’Intel

11

La longue bataille judiciaire que Qualcomm livre à Apple s’est envenimée, le géant des semi-conducteurs accusant désormais la marque à la pomme d’avoir volé ses secrets de fabrication pour les partager avec son grand rival Intel.

Qualcomm a ajouté cette nouvelle accusation lundi à la procédure engagée à l’été 2017 contre Apple, selon des documents judiciaires obtenus par l’AFP. Qualcomm accuse Apple « d’avoir orchestré une campagne de plusieurs années, à coup de fausses promesses, opérée en sous-main et faite de subterfuges pour voler des informations confidentielles et des secrets commerciaux de Qualcomm » afin d’aider Intel et d’autres rivaux dans le domaine des puces pour mobiles.

«Une fois de plus Apple a trahi ses engagements contractuels»

Le but d’Apple était d’acheter ce type de puces à Intel plutôt qu’à Qualcomm, accuse ce dernier. « Une fois de plus Apple a trahi ses engagements contractuels et s’est approprié les droits de Qualcomm afin d’améliorer ses performances et d’accroître ses profits« , a indiqué à l’AFP Don Rosenberg, le directeur juridique de Qualcomm.

Interrogé, Apple a renvoyé à un commentaire fait en juin 2017 au moment de la première plainte du fabricant de micro-processeurs. « La manière illégale dont Qualcomm fait affaire fait du mal à Apple et à l’ensemble du secteur« , expliquait déjà l’inventeur de l’iPhone. « Ils nous fournissent un composant à usage unique mais pendant des années, ils nous ont demandé un pourcentage du coût total de nos produits« , souligne Apple.

Apple accuse aussi Qualcomm d’avoir réclamé des royalties pour des patentes injustifiées. Apple s’est longtemps fourni chez Qualcomm avant de se tourner vers Intel mais a lancé au début de l’année dernière des poursuites contre le premier et réclamé des milliards de dollars en dédommagement. Des poursuites similaires ont également été engagées par Apple contre Qualcomm en Chine. Qualcomm a contre-attaqué.

commentaires