Ultimate magazine theme for WordPress.

RDC : Corneille Nangaa a réponse à tout

230

Corneille Nangaa, le président de la commission électorale de la RDC, n’est pas épargné par les critiques, à moins de six mois du vote. Mais il promet un scrutin exemplaire.


À Kinshasa, sa résidence se situe à quelques mètres seulement des bureaux du chef de l’État, mais n’y voyez aucun symbole. « Corneille Nangaa ne roule pas pour Joseph Kabila », insiste le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), qui, à l’occasion, ne rechigne pas à parler de lui-même à la troisième personne du singulier. En poste depuis près de trois ans, ce quadragénaire natif de Wamba, bourgade perdue dans le nord-est de la RD Congo, promet de conduire le pays vers « les meilleures élections de son histoire ».

Problème : sa profession de foi ne convainc pas grand monde, ni à l’intérieur ni à l’extérieur du pays. Et c’est la raison pour laquelle, une semaine avant de nous recevoir chez lui, par un beau dimanche de juin, il a séjourné à Washington, fait appel aux services d’une agence de relations publiques et rencontré « douze médias en trois jours ». « J’ai même eu une séance de travail avec le futur sous-secrétaire d’État américain aux Affaires africaines [Tibor P. Nagy, qui attend son entrée en fonction] », s’enthousiasme Nangaa. A-t-il convaincu ses interlocuteurs ?

Nous, les Congolais, nous aimons tout politiser au point de passer sous silence les exploits du TP Mazembe !

Arborant ce jour-là claquettes et tee-shirt, l’homme qui a la responsabilité du bon déroulement de la présidentielle, des législatives et des provinciales de décembre prochain paraît aussi décontracté que serein. Installé dans son salon climatisé de La Gombe, il commence par parler foot : de cette fois où, adolescent, il a failli être recruté par un club de Kisangani et de son amour inconditionnel pour le TP Mazembe, dirigé par l’opposant Moïse Katumbi.

commentaires