Ultimate magazine theme for WordPress.

RDC – Isidore Ndaywel è Nziem : ” Kabila ne me donne pas l’impression d’avoir accepté de partir “

74

L’historien Isidore Ndaywel è Nziem, membre du Comité laïc de coordination (CLC). © Junior D.Kannah/AFP

Victoire de l’opposant Félix Tshisekedi à la présidentielle en RDC, avenir politique de Joseph Kabila, processus électoral… L’historien Isidore Ndaywel è Nziem, membre du Comité laïc de coordination (CLC), revient pour Jeune Afrique sur le scrutin du 30 décembre 2018.


Cela fait des mois qu’il n’a plus quitté Kinshasa. Historien et intellectuel respecté en RD Congo, Isidore Ndaywel è Nziem vit désormais dans la clandestinité. Comme d’autres membres du Comité laïc de coordination (CLC), à l’origine de plusieurs manifestations hostiles à Joseph Kabila avant la présidentielle du 30 décembre 2018, il avait publiquement réclamé l’alternance et le respect des accords conclus avec l’opposition en 2016.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


commentaires