Ultimate magazine theme for WordPress.

Scrutin en Floride – Le candidat démocrate admet sa défaite

10

Le candidat démocrate au poste de gouverneur de Floride, Andrew Gillum, a annoncé samedi concéder sa défaite face au républicain Ron DeSantis, après de multiples dépouillements depuis les élections parlementaires américaines du 6 novembre. «Je veux féliciter Ron DeSantis qui va devenir le prochain gouverneur du grand État de Floride», a déclaré M. Gillum, maire de Tallahassee, la capitale de la Floride, qui espérait devenir le premier gouverneur noir de cet État du sud-est des États-Unis. Cette élection était sujette à un recomptage en raison de la proximité des résultats des deux concurrents.

Dans le même État de Floride, une autre élection reste indécise. Elle oppose pour un poste au Sénat de Washington le républicain Rick Scott, gouverneur sortant de Floride, et le démocrate Bill Nelson, titulaire sortant de ce poste de sénateur. Des résultats non officiels placent M. Scott légèrement en tête, avec quelque 12 600 voix de plus que son rival démocrate Nelson sur plus de 8,2 millions de suffrages exprimés, soit 0,15 point de pourcentage. Ce faible écart a entraîné le déclenchement du recomptage à la main d’un certain nombre de bulletins de vote problématiques. Les résultats officiels de cette élection sénatoriale doivent être annoncés mardi.

Le président Donald Trump a déclaré à plusieurs reprises que les élections en Floride avaient été marquées par des fraudes. Les autorités de l’État de Floride ont déclaré qu’il n’y avait pas de preuve d’irrégularités. Dans l’État voisin de Géorgie, la démocrate Stacey Abrams, première candidate noire à un poste de gouverneur aux États-Unis, a reconnu vendredi que c’était son adversaire républicain Brian Kemp qui occuperait le poste. Elle a accusé M. Kemp, jusqu’à présent secrétaire d’État de la Géorgie, d’avoir restreint l’accès des électeurs au scrutin.

(L’essentiel/afp)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

commentaires