Ultimate magazine theme for WordPress.

Sénégal : Cheikh Tidiane Gadio mis hors de cause par la justice américaine

9

La plainte aux États-Unis visant Cheikh Tidiane Gadio, sur la photo lors de la campagne présidentielle le 23 janvier 2012, a été abandonnée. © Toure BEHAN / AFP

Les États-Unis ont rejeté une plainte pour corruption contre un ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères, Cheikh Tidiane Gadio, a déclaré le ministère américain de la Justice.


Un porte-parole du ministère a confirmé « le rejet de la plainte contre Gadio » dans un courriel adressé samedi à l’AFP.

Les autorités américaines avaient arrêté en novembre 2017 M. Gadio et l’ancien ministre de l’Intérieur de Hong Kong, Patrick Ho Chi Ping, soupçonnés d’avoir mis sur pied un projet de corruption de plusieurs millions de dollars en Afrique au nom d’une grande entreprise énergétique chinoise.

L’entreprise n’a pas été identifiée mais le nom du conglomérat CEFC China Energy, l’étoile montante de l’industrie énergétique chinoise basée à Shanghai, apparaissait dans la plainte déposée devant le tribunal fédéral de district de New York.

Selon la plainte du ministère américain de la Justice, les deux hommes auraient offert un pot-de-vin de 2 millions de dollars au président du Tchad Idriss Déby Itno « pour obtenir de précieux droits pétroliers  » et un autre pot-de-vin de 500.000 dollars sur un compte désigné par un ministre des Affaires étrangères de l’Ouganda, Sam Kutesa, qui avait récemment terminé son mandat à la présidence de l’Assemblée générale des Nations unies.

Le président Déby et la CEFC avaient démenti à l’époque les accusations. Celles-ci étaient fondées sur l’utilisation par M. Gadio et Ho du système bancaire américain pour traiter près d’un million de dollars de gains, envoyés sous couvert de dons.

commentaires