Ultimate magazine theme for WordPress.

Sénégal : Tigo obtient sa licence 4G

11

Priorité de ses nouveaux propriétaires, l’opérateur de téléphonie mobile Tigo Sénégal a officiellement obtenu le 4 décembre à Dakar sa licence 4G.


Comme dévoilé par Jeune Afrique Business+, le deuxième opérateur mobile du pays Tigo Sénégal (avec une part de marché de 24,8 % à la fin septembre, derrière Sonatel/Orange à 53,1 %) a officiellement obtenu sa licence 4G le 4 décembre. La convention de concession et le cahier des charges qui lui permettront l’exploitation d’un réseau de télécommunications mobiles 4G a été signée le 4 décembre à Dakar entre Mass Thiam, le patron de Tigo et Abdou Karim Sall, directeur général de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP), le régulateur du secteur.

En raison des changements dans l’actionnariat de l’opérateur, Tigo a dû conclure une nouvelle concession avec les autorités sénégalaises. En effet, Tigo Sénégal est aujourd’hui devenu Saga Africa Holdings Limited suite à sa prise de contrôle en avril dernier par le trio de patrons Yérim Sow (Teyliom), Xavier Niel (NJJ) et Hassanein Hiridjee (Groupe Axian). Il était auparavant détenu par le luxembourgeois Millicom.

41,2 millions d’euros pour la licence 4G

Afin de pouvoir exploiter la 4G, Tigo a dû débourser 27 milliards de francs CFA (41,2 millions d’euros), d’après un chiffre révélé à Jeune Afrique par les services de communication de l’opérateur. Pour rappel, le premier opérateur du pays, Sonatel, avait, lui, payé 32 milliards de F CFA en 2016. Pour le moment, la direction de l’opérateur n’a pas encore dévoilé ni le montant du prix du renouvellement de sa concession expirée depuis 2017, ni sa durée. La concession accordée à Sonatel court sur dix-sept ans.

À peine l’acquisition de Tigo Sénégal actée, les nouveaux propriétaires avaient annoncé en mai dernier un ambitieux plan d’investissement de 70 milliards de F CFA pour « renforcer la qualité et l’étendue de la couverture du réseau, ainsi que les services qui lui sont associés (data, forfaits sans engagement, mobile banking…) sur l’ensemble du territoire sénégalais ». Aujourd’hui, une première étape de ce plan est franchie avec l’acquisition de la 4G.

Autre chantier auquel l’opérateur s’attèle : l’extension de son réseau de fibre optique. Il vient de confier au français Sagemcom le déploiement sur l’ensemble du territoire sénégalais de son réseau de fibre optique, déjà constitué de 1300 kilomètres. Objectif, se positionner dans la transmission des données haut débit et la transformation digitale des entreprises du pays. Au final, Tigo Sénégal vise la conquête de la place de leader du secteur détenue par l’opérateur historique, Sonatel.

commentaires