Ultimate magazine theme for WordPress.

Sommet au Luxembourg – «La Grande Région est un laboratoire formidable»

75

«La Grande Région est un laboratoire formidable pour le projet européen». Corinne Cahen (DP), ministre de la Grande Région, s’est montrée enthousiaste et confiante, jeudi, au moment de présenter les projets débattus lors du sommet intermédiaire des exécutifs. L’événement réunissant les dirigeants des régions concernées (Luxembourg, Sarre, Rhénanie-Palatinat, Wallonie, Lorraine) se tenait à Luxembourg, sous la thématique «Une Grande Région tournée vers l’avenir».

Concrètement, les participants ont évoqué l’Université de la Grande Région, qu’ils aimeraient développer. Ils vont déposer une candidature pour devenir une «université européenne». «L’un des critères est de proposer des cours en au moins deux langues de l’UE, ce qui est le cas pour le réseau réunissant les universités de Luxembourg, Sarrebruck, Trèves, Kaiserslautern, Liège et Lorraine», rappelle Corinne Cahen.

La «croissance qualitative»

La mobilité a également occupé les dirigeants, rejoints pour l’occasion par François Bausch (Déi Gréng), ministre luxembourgeois des Infrastructures, venu évoquer son projet Modu 2.0. «La mobilité a une connotation transfrontalière forte, nous ne pouvons pas raisonner seulement à l’échelle du Luxembourg», a indiqué le ministre, qui entend «élaborer une boîte à outils commune aux quatre pays». Quelque 250 000 travailleurs sont des frontaliers dans la Grande Région, la majorité venant travailler au Luxembourg.

A également été évoqué un projet-pilote de service national, «auquel la Grande Région tient beaucoup». De son côté, Carlo Thelen, directeur général de la Chambre de commerce, a insisté sur l’importance de la «croissance qualitative». «On peut imaginer que des entreprises n’arrivant plus à se développer au Luxembourg, par exemple faute de terrains bon marché, installent des antennes de l’autre côté des frontières, avec un régime fiscal adapté», a-t-il développé. Toutes les propositions discutées jeudi seront communiquées par le Luxembourg lors du prochain sommet européen des 28 et 29 juin.

(Joseph Gaulier/L’essentiel)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires