Ultimate magazine theme for WordPress.

Sportifs homonymes – Eddy Merckx remporte un tournoi de billard

27

Eddy Merckx reconverti en champion de billard? Après avoir dominé le cyclisme mondial des années 1970, le Cannibale brillerait dans un nouveau sport. C’est en tout cas ce qu’ont pu se dire bon nombre de personnes en découvrant lundi matin, le communiqué de presse annonçant la victoire d’Eddy Merckx, dimanche, au 6e Lausanne Billard Masters.



Sauf qu’il s’agissait en fait d’un parfait homonyme. L’Eddy Merckx en question est un Belge de Reet, en Flandres, âgé de 50 ans (contre 73 pour son illustre aîné), n°3 mondial et double champion du monde (2006 et 2012), ainsi que champion d’Europe (2007) de billard à trois bandes, également appelé billard français ou billard carambole. Et ce n’est pas la première fois que son nom célèbre sème la confusion.

Les deux Eddy Merckx se sont déjà rencontrés

Lundi matin, les sites belges d’information de la Dernière Heure (dhnet.be) et 7sur7 s’étaient trompés en relayant sa victoire lausannoise, mais en joignant à la dépêche la photo de l’ancien cycliste. Après s’être rendu compte de leur erreur, les rédacteurs ont soit modifié, soit supprimé complètement l’information sur leur site. «Je reçois régulièrement des appels de gens qui pensent avoir affaire à l’autre, explique le joueur de billard. Même une fois c’est une personne du Comité olympique belge qui s’est étonnée que pour une fois elle ne parlait pas avec ma secrétaire, se marre encore le quinquagénaire Merckx».

Si Eddy Merckx n’a aucun lien familial avec le Cannibale, il doit son prénom au champion cycliste. «Mon père était un très grand fan. Et lorsque ma mère est tombée enceinte, il a déclaré: “Si c’est un garçon, il s’appellera Eddy!” Et forcément, quand je suis né, Eddy le cycliste était au sommet de son art», explique le joueur de billard. Le Flamand peut se vanter d’avoir rencontré deux fois l’ex-roi du cyclisme. «Un journal avait fait une interview avec nous deux, il y a une vingtaine d’années, dans sa maison. On avait fait une photo de lui assis sur la table de billard et une de moi sur un vélo. Et ça l’a incité à s’intéresser un peu à mon parcours sportif. En vérité, je crois qu’il en sait plus sur mes résultats que moi sur les siens!».

(L’essentiel)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

commentaires