Ultimate magazine theme for WordPress.

SYMPOSIUM ABDOULAYE BAH : l’oraison émue d’Amadou Tham, son ex-patron

98

Comme il fallait s’y attendre, la salle du Congrès du palais du peuple est ce matin, plein de monde. Pour cause, le symposium d’Abdoulaye Bah, notre défunt confrère de Guineenews s’y tient. Personne ou presque ne veut se laisser conter cet ultime moment. Naturellement, les journalistes sont les plus nombreux. Mais on a aussi de grandes personnalités venues d’horizons divers. Bien entendu, des membres du gouvernement dont Moustapha Naïté et Mouctar Diallo, qui étaient en compagnie d’Abdoulaye au moment de l’accident fatal au rond-point de Matoto. Mais l’épouse du chef de file de l’opposition y est aussi présente. Les institutions républicaines sont aussi représentées par notamment le président de la Cour des comptes, Mohamed Diaré.

De la tristesse, de l’émotion et du recueillement. Notre reporter nous rapporte que quand le corps de notre confrère est arrivé dans la salle, tout le monde a subitement fondu en larmes. Tant la disparition a été brutale. Tant Abdoulaye était un être sympathique et convivial avec tout le monde, du plus anonyme au plus illustre.

Au nombre des plus affligés par la mort d’Abdoulaye Bah, Amadou Tham Camara, le patron de Guineenews a prononcé une oraison funèbre particulièrement empreinte d’émotion. Au point que sa voix nouée, était entrecoupée par les pleurs qu’il ne pouvait contenir.


On a aussi relevé le témoignage tout aussi ému de Mouctar Diallo, l’Administrateur général de l’hebdomadaire,  »L’Observateur », le premier journal pour lequel a écrit Abdoulaye Bah. Il a notamment rappelé les débuts de celui que la presse guinéenne pleure aujourd’hui. A l’en croire, le premier papier qu’a écrit Abdoulaye portait sur le dossier Getma-Bolloré. Un papier qui, dit-il, en disait déjà suffisamment sur le talent du journaliste, dévoilé plus tard.

Ibrahima Kindi Barry

Print Friendly, PDF & Email
commentaires