Ultimate magazine theme for WordPress.

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 10/10

18

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

SoftBank veut prendre le contrôle de WeWork. Le groupe nippon serait prêt à injecter 15 à 20 milliards de dollars supplémentaires dans le géant américain du coworking.

Miguel McKelvey, co-fondateur et vice-président de la culture d’entreprise chez WeWork. Crédits : WeWork.

Pourquoi c’est important : Si l’opération venait à se concrétiser, l’investissement serait réalisé par l’intermédiaire du Vision Fund de SoftBank, fonds technologique XXL de 93 milliards de dollars. A l’issue de cette augmentation au sein du capital de WeWork, la licorne américaine verrait sa valorisation atteindre la barre des 40 milliards de dollars. La société monterait alors sur le podium des start-up les mieux valorisées au monde, seulement devancée par Uber et Didi Chuxing, deux firmes spécialisées dans les VTC. L’intérêt de SoftBank pour WeWork n’est pas nouveau puisque le géant japonais avait déjà investi 4,4 milliards de dollars dans l’entreprise new-yorkaise à l’été 2017.

 

Google fait une croix sur un méga-contrat de 10 milliards de dollars avec le Pentagone. La décision de la firme de Mountain View laisse le champ libre à ses concurrents, notamment Amazon, mais aussi Microsoft ou Oracle.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : En juin, le directeur général de Google, Sundar Pichai, avait présenté un ensemble de principes censés guider le développement et l’utilisation de l’intelligence artificielle par le groupe, filiale de la holding Alphabet. Le géant de Mountain View (Californie) entendait ainsi ne pas s’impliquer dans des «technologies qui sont ou pourraient être nocives» et «des armes ou d’autres technologies dont le but principal ou la mise en oeuvre causeraient ou faciliteraient l’atteinte physique aux personnes». Autre motif invoqué mardi pour renoncer au contrat : «Nous avons établi que des parties du contrat dépassaient le champ de notre certification par le gouvernement», a précisé le groupe californien.

 

Les néobanques gagnent du terrain, mais ne sont toujours pas rentables. Un tiers des conquêtes clients ont été réalisées par ces nouveaux acteurs, mais sauf quelques rares exceptions, ils ne sont pas parvenus à dégager des résultats positifs en 2017.

Crédit: Panuwat phimpha/Shutterstock

Pourquoi c’est important : Les néobanques et banques mobiles ont progressivement réussi à s’installer dans un paysage bancaire français pourtant mature, mais la rentabilité à long terme de leur modèle d’affaires reste à démontrer, estime mercredi le superviseur bancaire français dans une étude. Malgré les incertitudes quant à la capacité des nouveaux acteurs bancaires à construire un modèle d’affaires rentable, un certain nombre de banques mobiles et néobanques ont toutefois affiché leur ambition d’être rentables d’ici fin 2020.

 

Pourquoi Goldman Sachs parie 75 millions de dollars sur les solutions cloud d’Egnyte. La start-up américaine prévoit que cette levée soit la dernière avant une entrée en Bourse.

Crédit: SFIO CRACHO/ Shutterstock

Pourquoi c’est important : La mission d’Egnyte est d’aider les entreprises à faire la transition de leur infrastructure vers le cloud en remplaçant les serveurs de fichiers, en améliorant les systèmes de gestion de contenu et en protégeant les contenus sensibles. Elle revendique plus de 14 000 clients payants un peu partout dans le monde pour sa plateforme et cite d’importantes structures utilisatrices de sa solution comme Red Bull, Yamaha ou encore BuzzFeed. Egnyte a réussi à se construire un important portefeuille de clients dans un secteur sur lequel se positionne également des mastodontes comme Google, Microsoft ou encore Amazon. Sans oublier la présence d’entreprises comme Box ou Dropbox, qui a d’ailleurs fait son entrée en Bourse cette année.

 

Pixel 3 : Google injecte plus d’intelligence artificielle dans l’appareil photo. Par exemple, le mode «photobooth» prend automatiquement une photo lorsque l’appareil estime que les conditions idéales sont réunies.

Crédit: Google

Pourquoi c’est important : Le Pixel 3 s’appuie davantage que les précédents smartphones de Google sur l’intelligence artificielle. Elle permet notamment à l’appareil, pour chaque cliché pris avec la fonction «motion» (photos en rafale), de sélectionner automatiquement la meilleure photo (yeux ouverts, sourires) et de la proposer à l’utilisateur. Autre signe de la priorité donnée à la photographie, Google a renforcé les capacités de l’appareil pour les selfies, qui permettent d’englober quasiment le double d’espace dans la photo (184%) par rapport à un iPhone X.

 

Future of Work : il faut «réinventer les limites des emplois actuels». Un déploiement modéré des nouvelles technologies d’automatisation au cours des 10 à 20 prochaines années entraînerait une hausse des investissements pouvant atteindre 8 000 milliards de dollars uniquement aux États-Unis.

Crédit: Gorodenkoff/Shutterstock

Pourquoi c’est important : Quatre avancées technologiques spécifiques devraient dominer la période 2018-2022 en tant que facteurs ayant une incidence positive sur la croissance des activités, selon les employeurs internationaux interrogés par le Forum économique mondial. Il s’agit de l’omniprésence de l’Internet mobile haut débit, l’intelligence artificielle, l’adoption généralisée de l’analyse de données volumineuses et la technologie cloud.

commentaires