Ultimate magazine theme for WordPress.

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 20/09

19

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

 

André Coisne claque la porte d’Orange Bank. Ce changement intervient dans une reconfiguration complète de l’équipe dirigeante d’Orange.

Crédit: FrenchWeb – Decode Media

Pourquoi c’est important : Si André Coisne «a souhaité partir» et «part en bons termes et restera proche de la direction», ce changement de direction n’est pas anecdotique. Ce départ intervient quelques mois après l’arrivée au sein de l’équipe de direction d’Orange de Paul de Leusse, ancien du géant bancaire Crédit Agricole propulsé à la tête de l’ensemble des services financiers mobiles du groupe télécoms. Il est ainsi chargé du développement des activités d’Orange Bank, des services financiers mobiles en Afrique et des services financiers mobiles en Europe et en France.

 

Amazon ambitionne d’ouvrir 3 000 magasins sans caisse d’ici 2021. Le géant américain vise une dizaine d’ouvertures aux États-Unis d’ici la fin de l’année.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : Pour ouvrir près de 3 000 magasins sans caisse au cours des trois prochaines années, Amazon va devoir réduire rapidement les coûts liés à leur fonctionnement pour qu’ils soient rentables. Et pour cause, le premier magasin Amazon Go, situé dans le centre-ville de Seattle, a nécessité un investissement de plus d’un million de dollars pour le seul matériel informatique. En multipliant ce chiffre par 3 000, la facture pourrait donc rapidement atteindre plusieurs milliards de dollars. Pour que l’addition soit moins salée, Amazon songe notamment à se positionner sur le segment des aliments frais préparés sur place et de la petite épicerie, de manière à réduire le nombre de caméras et de capteurs nécessaires pour assurer le bon fonctionnement des magasins. Si le déploiement d’Amazon Go sur le territoire américain est un succès, la firme américaine devrait certainement envisager une expansion à l’international.

 

Après un tour de table de 100 millions de dollars, la plateforme de codage GitLab devient une licorne. Cette levée doit notamment aider l’entreprise à se lancer en Bourse d’ici novembre 2020.

Dmitriy Zaporozhets et Sytse Sijbrandij, co-fondateurs de GitLab.
Crédit: GitLab

Pourquoi c’est important : GitLab ne prévoyait pas de réaliser une levée de fonds avant l’année prochaine, mais le récent rachat de GitHub par Microsoft a précipité les choses comme l’explique Sid Sijbrandij, le CEO, dans une interview accordée à TechCrunch. «Je pense que dans le climat actuel, où la macroéconomie est vraiment bonne et où GitHub a été acquis, les gens voient qu’il y a une société indépendante, qu’il reste essentiellement une start-up dans ce domaine», a-t-il indiqué. Aujourd’hui, GitLab veut se démarquer des autres plateformes, GitHub ou encore Bitbucket (propriété d’Atlassian), en s’intéressant au «cycle de vie complet des DevOps».

 

Le groupe Schibsted va introduire Leboncoin en Bourse en 2019. Cette opération sera réalisée dans le cadre de la réorganisation du groupe norvégien Schibsted, propriétaire du site de petites annonces depuis 2010.

Antoine Jouteau, directeur général de Leboncoin. Crédits : Leboncoin.

Pourquoi c’est important : Les activités de petites annonces de Schibsted dans une vingtaine de pays, comme la France, l’Italie, l’Espagne, le Maroc et le Brésil seront regroupées dans une nouvelle entité, répondant au nom de code «MPI». Cette filiale ad hoc, dans laquelle se trouve donc Leboncoin, sera introduite en Bourse au cours du premier semestre 2019. Les contours de cette IPO n’ont pas encore été dévoilés. Cette annonce intervient au moment où Leboncoin veut étendre son champ d’action pour décupler sa force de frappe. Le site revendique 28 millions de visiteurs uniques par mois.

 

Données des utilisateurs : Facebook court sur les nerfs de l’Union européenne. «Ma patience a atteint ses limites», a déclaré Vera Jourova, la commissaire européenne à la Consommation.

Crédits : Facebook.

Pourquoi c’est important : Concernant Facebook, la Commission européenne avait déploré fin février que certains médias sociaux n’aient toujours pas suffisamment aligné leurs conditions de services sur les exigences de l’UE. «Les progrès» enregistrés par l’entreprise de Mark Zuckerberg n’ont depuis été que «très limités», alors même que l’entreprise a modifié ses conditions d’utilisation en avril, insiste Bruxelles. Ces nouvelles conditions «contiennent une présentation trompeuse des principales caractéristiques des services de Facebook», explique la Commission. «En particulier, Facebook indique maintenant aux consommateurs que leurs données et leur contenu sont utilisés uniquement pour améliorer leur expérience globale et ne mentionne pas que l’entreprise utilise ces données à des fins commerciales», poursuit-elle.

 

L’Américain Fever lève 20 millions de dollars pour fournir des bons plans de sorties aux Parisiens. Ce tour de table doit permettre à la société new-yorkaise de se déployer dans de nouvelles villes en Europe et en Amérique du Nord.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important : Fever a conçu une plateforme qui vise à faire découvrir les meilleurs événements dans les métropoles du monde entier. Reposant sur un algorithme de recommandation, l’application présente à chaque utilisateur des suggestions personnalisées de sorties et de découvertes dans divers domaines, comme les festivals de musique, les pièces théâtre, les brunchs, les restaurants ou encore les visites insolites. A ce jour, Fever déniche les bons plans dans 13 villes à travers le monde, dont Paris, New York, Los Angeles, Londres, Manchester, Barcelone et Lisbonne. Pour son application mobile et son site, l’entreprise américaine revendique plus de 12 millions d’utilisateurs uniques par semaine sur ses principaux marchés (Londres, New York, Madrid…). A Paris, la société new-yorkaise se retrouve notamment en concurrence face à My Little Paris et Le Bonbon.

 

Enceintes connectées : Google fait de plus en plus d’ombre à Amazon. Google Home Mini a représenté 20% du marché au second trimestre, avec 2,3 millions d’unités écoulées.

Crédits : Google.

Pourquoi c’est important : Le groupe de Seattle reste néanmoins leader du marché des enceintes connectées, avec 30% de parts de marché pour les deux modèles, Echo et Echo Dot, mais Google se rapproche, avec 27% pour Home (5ème des ventes) et Home Mini. Amazon et Google ne donnent jamais de chiffres de ventes pour leurs appareils.

commentaires