Ultimate magazine theme for WordPress.

[TL;DR] Les news Tech qu’il ne faut pas manquer ce 25/09

12

Tous les soirs, le meilleur de l’actu Tech est dans le TL;DR de FrenchWeb.

TL;DR (sigle invariable) (XXIème siècle) : initiales de «too long ; didn’t read»,
soit littéralement «trop long ; pas lu»
1. (Internet) Pour exprimer que le message qui a été envoyé n’a pas été lu parce qu’il était trop long.
2. (Internet) Pour exprimer que ce qui suit est un résumé du texte trop long.

Les co-fondateurs et dirigeants d’Instagram démissionnent de Facebook. Ce double départ chez Instagram intervient alors que Facebook traverse depuis des mois la plus grave crise de son histoire.

Pourquoi c’est important: Les co-fondateurs et dirigeants d’Instagram, l’application de partage de photos détenue par Facebook, ont annoncé lundi soir leur démission en raison, selon la presse, d’une mésentente avec leur maison-mère en pleine tourmente. Selon le Wall Street Journal, Mike Krieger et Kevin Systrom «étaient en conflit ces derniers mois à propos de l’autonomie d’Instagram» notamment parce que «les dirigeants de Facebook, y compris Mark Zuckerberg, poussaient Instagram à élargir rapidement le nombre d’utilisateurs» de l’application, rendue célèbre en particulier par ses filtres à apposer sur ses clichés avant de les publier. Facebook a déjà connu récemment un cas de figure similaire : les deux co-fondateurs de WhatsApp (autre application rachetée par le géant technologique), Jan Koum et Brian Acton, ont quitté Facebook en mai 2018 et en 2017 respectivement, sur fond, déjà, de désaccords avec les dirigeants du premier réseau social du monde concernant la confidentialité des données ou la monétisation de la messagerie.

[NUMBERS] Les startups françaises s’internationalisent de plus en plus. Les jeunes pousses réalisant plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires sont les champions de l’international.

Crédits : Shutterstock.

Pourquoi c’est important:  Les start-up françaises s’internationalisent de plus en plus, selon une étude du cabinet EY rendue publique mardi à l’occasion de France Digitale Day. Selon ce baromètre, 56% du chiffre d’affaires cumulé des 237 jeunes pousses interrogées est désormais réalisé à l’étranger, contre 54% un an auparavant et 43% en 2015. Les start-up réalisant plus de 50 millions d’euros de chiffre d’affaires sont les champions de l’international, avec 58% de leurs ventes à l’étranger. Mais les petites jeunes pousses réalisant des ventes comprises entre 0 et 5 millions d’euros ne déparent pas, avec 44% du chiffre d’affaires réalisé à l’étranger. Parmi les freins à leur développement, les jeunes pousses citent principalement la difficulté à recruter – citée en premier par 29% des répondants – devant les difficultés à se financer – citées en premier par 24% des entreprises interrogées.

Tourisme: Groupcorner lève 3 millions d’euros pour poursuivre son expansion européenne. La startup française revendique 23 000 hébergements référencés sur sa plateforme dédiée au tourisme de groupe.

Crédit: View Apart/Shutterstock

Pourquoi c’est important: La plateforme de Groupcorner, lancée en 2013 par Antoine de Corson, permet de réserver un hébergement à partir de 10 chambres. En plus de l’Espagne, du Royaume-Uni et des Pays-Bas, elle prévoit d’ouvrir deux services à l’étranger d’ici à la fin de l’année 2018, en Allemagne et en Italie. L’entreprise profite de cette levée pour lancer Groupcorner Pro, son service B to B, entièrement dédié aux agences de voyages. Le service est gratuit et l’entreprise explique qu’elle reversera un pourcentage de sa propre commission, selon le volume réservé, perçue auprès des hébergements. Avec cette levée, Groupcorner souhaite recruter à Paris et Cluny, où se trouve son siège, et ainsi doubler la taille de ses effectifs dans les deux ans. Le but étant de poursuivre ses développements technologiques et de renforcer ses actions marketing et commerciales, tant en France que dans le reste de l’Europe.

Facebook vient de leur accorder une dotation d’un million de dollars. Qui sont les Français de Wanted ? Le Facebook Community Leadership Program a récompensé Wanted Community, qui promet l’entraide et le vivre-ensemble entre plus de 850 000 membres.

Crédit : Unsplash

Pourquoi c’est important: Facebook a décidé de mettre à l’honneur les communautés. A travers des financements, mais également un accompagnement et des formations. Ainsi, la communauté française Wanted Community a été sélectionnée pour bénéficier d’une « résidence » incluant un accompagnement, de la formation et un financement d’1 million de dollars. Christian Delachet, Luc Jaubert et Jérémie Ballarin, trois amis girondins, ont créé Wanted Community en 2011. C’est désormais la première communauté d’entraide sur Facebook avec plus de 850 000 membres au total, répartis sur 82 villes et pays francophones, à travers toute la France autour de la solidarité et du vivre-ensemble. Les membres utilisent ces groupes pour avoir de l’aide ou des solutions sur le sujet de leur choix, échanger des bons plans ou encore proposer un contrat ou un stage. Une solidarité qui se poursuit IRL, puisqu’en septembre dernier les fondateurs du groupe ont ouvert un Wanted Café à Bordeaux.

Billets infalsifiables, salaires et transferts: quand le football se convertit à la blockchain. Le football commence à profiter des premières applications opérationnelles de la technologie blockchain.

Crédit: Shutterstock.com

Pourquoi c’est important: « La blockchain peut devenir l’infrastructure sur laquelle le sport fonctionne. Comme les mobiles et les applications sont aujourd’hui une expression de l’internet », explique Michael Broughton de la société d’investissement spécialisée dans le sport, Sports Investment Partners. Il existe déjà plusieurs initiatives. Par exemple,  l’UEFA s’est servie d’une application basée sur cette technologie, empêchant toute falsification, pour vendre 100% des billets pour la dernière Supercoupe d’Europe en août à Tallinn (Estonie). Les promoteurs de la blockchain pensent même que les salaires et les transferts pourront un jour être payés en bitcoins. « Cela peut amener de la transparence dans le monde du football», plaide Pablo Dana, responsable d’Heritage Sports Holding

commentaires