Ultimate magazine theme for WordPress.

Traité de «pédophile» – Mea culpa bidon? Musk insulte encore Unsworth

17

Elon Musk persiste et signe. En juillet dernier, le patron de Tesla avait fait scandale en s’en prenant à Vernon Unsworth, un plongeur ayant participé aux opérations de secours dans la grotte thaïlandaise. Dans un tweet rageur, le milliardaire avait traité le Britannique de «pédophile». Elon Musk, qui avait tenté en vain de participer au sauvetage, s’était par la suite excusé. Ce mea culpa n’était, semble-t-il, pas si sincère que cela: l’entrepreneur en a remis une couche dans des e-mails adressés à BuzzFeed et publiés mardi.

Dans ces mails, Elon Musk commence par insulter le journaliste à qui il s’adresse: «Je vous suggère d’appeler des gens que vous connaissez en Thaïlande, de découvrir ce qui s’y passe réellement et d’arrêter de défendre des violeurs d’enfants, espèce de putain de trou de cul». Il se lance ensuite dans une nouvelle attaque contre le plongeur britannique, toujours sans la moindre preuve pour appuyer ses dires. Le milliardaire qualifie Unsworth de «mec blanc célibataire venant d’Angleterre qui voyage ou vit en Thaïlande depuis 30 ou 40 ans», affirmant qu’il s’est installé à Chiang Rai «pour une fiancée enfant qui avait environ 12 ans à l’époque». Le boss de Tesla précise encore que Chiang Rai est une ville «renommée pour son trafic sexuel d’enfants».

Aucune preuve

BuzzFeed explique qu’il a enquêté sur le passé d’Unsworth, mais qu’aucun élément ne vient appuyer les accusations d’Elon Musk. Le Britannique, qui avait envisagé de porter plainte après la première attaque du milliardaire, a cette fois décidé de poursuivre l’entrepreneur. «La campagne d’Elon Musk, qui publie des accusations viles et fausses contre M. Unsworth, est inexcusable. Musk risque d’être poursuivi et il mérite d’être poursuivi. Il le sera», a déclaré son avocat au Guardian.

Le conflit entre Musk et Unsworth était né en juillet dernier, une fois que tous les enfants thaïlandais et leur coach avaient été secourus de la grotte inondée. Le plongeur britannique s’était publiquement moqué de la proposition de Musk de recourir à son mini sous-marin pour sauver les victimes. Unsworth avait conseillé à l’entrepreneur de «se mettre son sous-marin où ça fait mal», ajoutant que son coup de pub n’avait «absolument aucune chance de marcher». Elon Musk avait alors contre-attaqué via Twitter, avant de traiter Unsworth de «pédophile».

(L’essentiel/joc)

commentaires