Ultimate magazine theme for WordPress.

Tunisie : la ruée vers les énergies solaire et éolienne

4

L’État tunisien s’est enfin résolu à exploiter l’immense potentiel éolien et solaire du pays. © Tétard Olivier/Flickr Creative commons

Pour se libérer de la dépendance au gaz naturel et réduire les coûts de production, l’État tunisien s’est enfin résolu à exploiter l’immense potentiel éolien et solaire du pays.


Inscrite au Plan de développement 2016-2020, la réduction de la facture énergétique est une priorité pour le pays. Il y a même urgence : les besoins augmentent sans que le pays ait assuré son autosuffisance en la matière. Car il doit non seulement faire face aux changements climatiques, mais aussi satisfaire la demande de son économie et celle des particuliers, parfois erratique.

Pendant l’été 2017, la Société tunisienne de l’électricité et du gaz (Steg) a ainsi enregistré un pic de consommation de 4 025 MW, au lieu des 3 900 MW prévus. Une alerte qui a poussé le pays à se libérer de sa dépendance au gaz naturel et à sortir de son isolement.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n’êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d’aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l’ensemble des articles sur le site et l’application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l’application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d’archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l’offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.


commentaires