Ultimate magazine theme for WordPress.

VIOLENCES : un muezzin, une femme et 23 ados cueillis à Wanindara

78

Au total 25 personnes dont un muezzin et une femme  et plusieurs adolescents  ont été interpellées  après la violence survenues à Wanindara la semaine dernière et qui avaient débouché sur trois morts dont un brigadier-chef de la police. Ils ont été  présentés ce mardi 13 novembre 2018 à la presse  dans les locaux de la Direction centrale de la police judiciaire (DPJ) de Kaloum.

 « Ces individus  ont été conduits à la DPJ  par la CMIS  numéro 1. Lors de  leur audition, ils ont  tous nié les faits qui leur sont reprochés.  Personne n’a reconnu être propriétaire ou détenteur d’une des armes blanches trouvées sur eux »,  a expliqué Abdel Nasser Condé, commissaire divisionnaire et chef de la division des investigations criminelles  de la DPJ.


 Parmi les 25 personnes arrêtées, il y a Mamadou Kaba Bah, muezzin  de la mosquée de Wanindara. Il dénonce les circonstances  de son interpellation : «  J’ai été arrêté chez moi, alors que je partais à la mosquée. J’ai aperçu un policier qui lançait des cailloux sur ma maison. Je lui ai dit de ne pas le faire ; je lui ai dit que je suis le propriétaire de la maison. Il a appelé ses amis ;  ils sont venus m’attraper. Ils m’ont giflé ; un d’entre eux a mis sa main dans ma poche pour prendre les clés de la mosquée, il a déchiré ma poche.  Il m’a encore giflé ; mon bonnet est tombé et il m’a dit  de le ramasser. Moi je suis un père de famille ; je ne peux pas avoir  12 enfants et sortir dans la rue pour lancer des cailloux, que Dieu m’en garde, moi je suis un muezzin à la mosquée ».

Balla Yombouno

Print Friendly, PDF & Email
commentaires