Ultimate magazine theme for WordPress.

Voyages en train – Les billets seront moins chers en cas de retard

61

Le Parlement européen s’est prononcé jeudi en faveur d’un fort renforcement des droits des usagers du transport ferroviaire, qui prévoit une meilleure indemnisation des passagers en cas de retard ou d’annulation de train. Selon le texte, les usagers pourront désormais être remboursés de 50% du prix du billet pour une heure de retard et de 100% pour deux. Les eurodéputés ont rejeté à une large majorité une clause évoquant des «circonstances exceptionnelles» sur laquelle les compagnies ferroviaires auraient pu s’appuyer pour être déchargées de leurs obligations.

Au Luxembourg, les voyageurs peuvent actuellement réclamer un dédommagement, moindre que ce que prévoit l’UE. Si le retard atteint au moins une heure ou que le voyage est annulé, le passager peut se faire rembourser en intégralité ou voir son billet prolongé. Si le retard est compris entre une et deux heures, il a droit à un remboursement de 25% du prix total. S’il excède deux heure, cela atteint 50%.

Les compagnies mécontentes

Concernant aussi bien les trains à grande vitesse, que les transfrontaliers et les régionaux, soit 90% des usagers du train dans l’UE, il promet également un meilleur accueil des personnes à mobilité réduite. Les compagnies ferroviaires devront également prévoir au moins 8 places de vélo par train. Le Conseil, qui représente les 28 États membres, n’a quant à lui pas encore adopté sa position mais l’Autriche, qui préside l’Union au second semestre 2018 et dirige donc les négociations, espère bien y arriver d’ici la fin de l’année.

Le texte n’a pas du tout été du goût des opérateurs historiques, qui craignent de voir leurs profits s’effriter. «Les droits des voyageurs ferroviaires ne doivent pas seulement favoriser les clients, ils doivent également permettre au rail d’être abordable et de rester compétitif et attrayant», a estimé l’organisation CER, qui compte notamment les CFL, la SNCF et la Deutsche Bahn. En cas de correspondance manquée en raison du retard d’un train, le texte adopté prévoit aussi qu’une correspondance automatique soit mise en place.

(L’essentiel avec AFP)



Vous venez de publier un commentaire sur notre site et nous vous en remercions. Les messages sont vérifiés avant publication. Afin de s’assurer de la publication de votre message, vous devez cependant respecter certains points.

«Mon commentaire n’a pas été publié, pourquoi?»

Notre équipe doit traiter plusieurs milliers de commentaires chaque jour. Il peut y avoir un certain délai entre le moment où vous l’envoyez et le moment où notre équipe le valide. Si votre message n’a pas été publié après plus de 72h d’attente, il peut avoir été jugé inapproprié. L’essentiel se réserve le droit de ne pas publier un message sans préavis ni justification. A l’inverse, vous pouvez nous contacter pour supprimer un message que vous avez envoyé.

«Comment s’assurer de la validation de mon message?»

Votre message doit respecter la législation en vigueur et ne pas contenir d’incitation à la haine ou de discrimination, d’insultes, de messages racistes ou haineux, homophobes ou stigmatisants. Vous devez aussi respecter le droit d’auteur et le copyright. Les commentaires doivent être rédigés en français, luxembourgeois, allemand ou anglais, et d’une façon compréhensible par tous. Les messages avec des abus de ponctuation, majuscules ou langages SMS sont interdits. Les messages hors-sujet avec l’article seront également supprimés.

Je ne suis pas d’accord avec votre modération, que dois-je faire?

Dans votre commentaire, toute référence à une décision de modération ou question à l’équipe sera supprimée. De plus, les commentateurs doivent respecter les autres internautes tout comme les journalistes de la rédaction. Tout message agressif ou attaque personnelle envers un membre de la communauté sera donc supprimé. Si malgré tout, vous estimez que votre commentaire a été injustement supprimé, vous pouvez nous contacter sur Facebook ou par mail sur feedback@lessentiel.lu Enfin, si vous estimez qu’un message publié est contraire à cette charte, utilisez le bouton d’alerte associé au message litigieux.

«Ai-je le droit de faire de la promotion pour mes activités ou mes croyances?»

Les liens commerciaux et messages publicitaires seront supprimés des commentaires. L’équipe de modération ne tolérera aucun message de prosélytisme, que ce soit pour un parti politique, une religion ou une croyance. Enfin, ne communiquez pas d’informations personnelles dans vos pseudos ou messages (numéro de téléphone, nom de famille, email etc).

Les commentaires les plus populaires

Les derniers commentaires

commentaires